Parcours et installation

Voici les grandes étapes en résumé, du parcours avant installation, de la recherche de terres à la création de l’entreprise.

2016-2017

Constitution d’un dossier avec l’association Terre de Liens pour l’acquisition de terres à Veneux-Les-sablons.Prévisionnel, devis, etc. Je n’ai jamais eu de nouvelles des parties prenantes,notamment des élus censés suivre ce dossier.

2017

Rencontre de Martine, propriétaire d’une parcelle de 2ha partiellement boisée, par l’intermédiaire du gérant du magasin bio de Moret de l’époque. Faute d’avoir trouvé une façon d’aménager le terrain, j’ai mis cette piste en attente.

Juin 2018

Piste à Ecuelles qui n’a pas abouti, la parcelle est allée à un proche du vendeur

Fin juillet 2018

Martine a une autre parcelle qui vient de se libérer, plus facile à mettre en culture : en bord de route avec l’eau potable à proximité.

Aout 2018

Obtention du devis de l’autoclave, chiffrage de la mise en place du laboratoire de transformation avec le détail des recettes à réaliser, la quantité de légumes nécessaires et le temps nécessaire à la réalisation de chaque recette.

Contact avec un sourcier et un foreur pour déterminer la présence ou non d’eau pour l’irrigation. Contact avec la chambre d’agriculture mi-août pour obtenir le dossier de demande d’aides à l’installation à remplir.

Septembre 2018

Réception mi-septembre du dossier de demande d’aides à remplir.

17/09 : Premier contact avec le banquier du Crédit Mutuel de Nemours dans le but d’obtenir un accord de prêt pour le dépôt du dossier de demande d’aides.

22/09 : RDV sur la parcelle avec le sourcier et le foreur pour confirmer la présence d’eau.

Octobre 2018

Début octobre : Réception du plan d’entreprise à remplir pour le dossier de la chambre d’agriculture. Obtention de devis pour le futur assainissement, nécessaire pour le laboratoire de transformation.

17/10 : contact avec une chargée de mission Initiative Melun Val de Seine, sur la demande du banquier, pour obtenir un prêt d’honneur. Négociations pour pouvoir présenter mon dossier à une commission moi-même ou accompagnée de la personne qui s’occupe de l’Afocg Île de France.

26/10 : Rdv avec le serriste sur la parcelle pour étudier le type de serres possibles en fonction de la pente

29/10 : dossier de demande de prêt d’honneur renseigné.

31/10 : Obtention du devis pour les serres.

Novembre 2018

6/11 : Découverte, par l’intermédiaire du service urbanisme de la communauté de communes que la parcelle est en zone protégée. Prise de rendez-vous avec les bâtiments de France pour connaître la marche à suivre pour l’installation des infrastructures nécessaires à la production : les serres froides, le bâtiment pour stocker le matériel et les légumes, la clôture pour empêcher les sangliers de passer.

7/11 : Rdv avec le banquier qui m’informe que le prêt d’honneur Initiative Melun Val de Seine n’est pas compatible avec la demande d’aides à l’installation que je fais auprès de la DDT. C’est quand même lui qui m’avait demandé de faire appel à eux…

12/11 : premier dépôt du dossier de demande d’aides

14/11 : Rdv sur la parcelle avec un expert en terrassement pour évaluer le travail et le coût nécessaires pour la mise en place du bâtiment

26/11 : obtention du devis définitif pour les 2 tunnels, livraison mi-janvier. Acceptation du devis dans la foulée.

Décembre 2018

4/12 : Rdv avec un architecte

5/12 : Rdv avec les bâtiments de France – dossier à remplir pour passer en Commission départementale de la nature, des paysages et des sites afin que ladite commission statue sur la faisabilité du projet dans son ensemble. Nécessité de présenter, via un architecte,des plans de coupe, de façade et d’intégration dans le paysage de l’ensemble de la parcelle avec tous les éléments qui seront présents.

Refus de l’architecte rencontré la veille de réaliser le dossier.

Refus du Crédit Mutuel de Nemours de financer le projet sous le prétexte que je ne suis pas propriétaire de la parcelle. Martine s’est engagée à racheter, en cas de cessation de mon activité avant le remboursement complet du bâtiment, la partie non-amortie, elle prévoie de me vendre les parcelles au bout de trois ans de location afin que je sois prioritaire sur la vente et elle accepterait de faire un bail de 18 ans pour couvrir l’amortissement du bâtiment qui sera de 15 ans maximum… Manifestement ce banquier n’a pas envie de travailler.

Contact avec le directeur d’agence du Crédit agricole de Lorrez-Le Bocage et avec une collègue du fil de Martine au Crédit Agricole de Melun.

6/12 : distribution, gestion de la commande de porc, contact avec la personne en charge des exploitations agricoles au Crédit Agricole, piste pour un autre architecte.

08/12 : réalisations de nouvelles photos sur la parcelle pour faire un reportage photographique à insérer dans le dossier à envoyer aux bâtiments de France. 

10/12 : rendez-vous avec un autre architecte directement sur la parcelle. A priori, il peut prendre le projet. J’attends son devis. 

11/12 : rendez-vous inutile avec la directrice d’une agence de la BNP qui me redonne un rendez-vous avec le chargé d’agriculture le lendemain.

12/12 : rendez-vous avec un chargé agricole du Crédit Agricole. Il propose que Martine me vende la nue-propriété mais garde l’usufruit de la parcelle. 

Report du rendez-vous avec la BNP.

13/12 : récolte et distribution (dans le noir à Écuelles…). Après renseignements pris, Martine propose de me donner la nue-propriété car la vente n’empêche pas la Safer de préempter. 

14/12 : proposition de plan de financement par le Crédit Agricole. Je reprends mon prévisionnel en fonction des prêts proposés.

17/12 : RDV avec le chargé d’affaires agricoles de la BNP.

20/12 : récolte, distribution, RDV avec Véolia l’après-midi pour la viabilisation en eau potable de la parcelle.

Pause obligatoire, angine pour ma part et départ en vacances d’à peu près tous mes interlocuteurs. Pas de nouvelles de l’architecte, le délai du 15 janvier pour déposer le dossier pour passer en Commission départementale de la nature, des paysages et des sites va être difficile à tenir…

Saison 2019

18/01 : Je vous passe les différentes péripéties, mais j’ai fini par réussir à déposer le dossier aux bâtiments de France et je suis sur le point d’avoir l’accord de la banque. Les deux premières serres sont livrées, j’ai l’autorisation de M. Le Maire de Montarlot pour poser le container qui arrive mercredi prochain. Et un collègue céréalier me loue un manitou pour le montage des serres et il pourra déplacer le container pour le mettre là où je voudrais qu’il soit. Les choses avancent enfin !!

Pour le reste de la saison 2019, vous pouvez consulter Récap’ mi saison février 2019 – août 2019 puis Bilan de la saison septembre 2019 à août 2020

5 commentaires sur “Parcours et installation”

Les commentaires sont fermés.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial